Le Château de Mauriac

Un château-fort au coeur d’artiste. Le château de Mauriac, construit au XIIIème siècle, offre un exemple imposant d’architecture de la fin du Moyen-âge et du début de la Renaissance. Il fut un témoin privilégié des guerres de religion, avant que commence une nouvelle vie sous l’influence de son nouveau propriétaire le peintre Bernard Bistes, qui le rachète en 1962.

Lorsqu’on le découvre, ce qui surprend c’est le contraste entre l’approche extérieure, qui présente une imposante bâtisse à l’allure toute militaire liée à ses anciennes fonctions, et l’intérieur tout en sensibilité picturale. Après l’avoir entièrement rénové, son propriétaire en a entrepris la décoration, mêlant des décors de faux marbres peints, des galeries présentant ses tableaux et des motifs inspirés très souvent de la nature et de sa contemplation.

 

Découvrir le château de Mauriac c’est ainsi cumuler deux plaisirs : plonger dans l’histoire tumultueuse de la région par la visite d’une bâtisse exceptionnelle et rencontrer l’univers d’un peintre sensible et investi, à l’oeuvre prolifique et sincère.

Ainsi la chambre la plus connue dite « chambre à la polonaise » : sur son plafond où les nombreux panneaux peints dessinent des caissons, le peintre a reproduit l’herbier Hortus Eystettensis de Basilius Besler daté de 1613. Ce recueil de 367 gravures figure le catalogue des plantes présentes dans le jardin d’Eichstätt, créé par Besler pour le prince-évêque Johann Konrad Von Gemmingen.

Classé monument historique, le château de Mauriac fut un refuge protestant. Il fait face désormais au château de Salettes, terre catholique ; protestants et catholiques laissant ainsi dans le paysage une trace de leurs affrontements passés, à quelques encablures à peine l’un de l’autre.

Ouvert au public depuis 1992, il peut également accueillir des séminaires, mariage ou autres événements.

VOUS AIMEREZ AUSSI