Notre Dame du Bourg à Rabastens

Notre-Dame du Bourg, 700 ans et toujours bien apprêtée.  Depuis 1998, l’église Notre-Dame du bourg est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, au titre des monuments remarquables sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

Rabastens, est située sur l’ancienne route qui reliait Lyon à Toulouse via Rodez, chemin vers Saint-Jacques de Compostelle toujours emprunté par les pèlerins. Au XIIème siècle les bénédictins de l’Abbaye de Moissac, fondent à Rabastens un important prieuré dans le quartier du Bourg et édifient une chapelle. Il faut dire que la proximité avec le Tarn navigable leur permet d’exporter leur vin jusqu’à Bordeaux ; argument qui pourrait aussi avoir compté dans le choix de l’emplacement !

 

De la chapelle originale, plus grand-chose n’est vraiment visible, si ce n’est le portail aux huit chapiteaux, marquant toujours l’entrée du bâtiment. A la fin de la croisade des Albigeois (1229), la chapelle fortement endommagée sera reconstruite. Elle sera finalisée et devient une église paroissiale, vers 1260. Le coeur sera rajouté au XIVème siècle, et terminé en juin 1318, pour donner à l’ensemble l’allure qu’on lui connait aujourd’hui.

notre dame du bourg rabastens 6

Une décoration intérieure flamboyante

La richesse de la décoration intérieure est époustouflante : le rouge prédomine, on trouve aussi du bleu et de l’or. Les fresques murales sont magnifiques et émouvantes. On est parfois habitué à des intérieurs plus sobres lorsque l’on visite une église médiévale. C’est souvent car les couleurs sont passées au filtre du temps. L’intérieur de Notre-Dame du Bourg doit son étonnante conservation à un fait original. Au XVIème siècle lors des guerres de religion, l’église est pillée par les protestants qui la transforment en corps de garde. Lorsque les catholiques la récupèrent ils la badigeonnent de chaux pour la purifier ! Ce n’est qu’au XIXème, lors d’une restauration, que l’on découvre les peintures sous le badigeon, alors conservées dans un état exceptionnel !

Les « svastikas » peintes sur le mur déconcertent souvent les visiteurs ; ce symbole analogue à la croix gammée lui est en fait bien antérieur ; symbole sacré ancien, commun à de nombreuses spiritualités et de nombreuses époques, il est synonyme de mouvement et de vie.

700 ans pour l’église Notre-Dame du Bourg, ça se fête !!!

2018 sera l’occasion d’innombrables manifestations dédiées à la vieille dame, afin de fêter la bénédiction de sa clé de voûte. Si le programme reste à venir, ce sera l’occasion d’expositions, de concerts, de randonnées, de festivals cinématographiques, de cycle de conférences, de spectacles de danse, de théâtre et bien sûr… de messes.

 

 

VOUS AIMEREZ AUSSI