Bernac

Bernac est un petit village entre Albi et Gaillac, situé sur un plateau qui surplombe le Tarn. Au coeur d’un paysage de vallons et de vignes, il sera une étape apaisante lors de vos escapades dans les paysages du Gaillacois.

Bernac

Bernac, simple vénération

Entre croyances et traditions, un rituel chrétien perdure depuis des millénaires à Bernac : on y amène les bébés souffrant de la poussée de leurs premières dents pour suivre une ancestrale tradition.

Sainte-Apolline ou (Apolonie suivant les traductions) vivait à Alexandrie en Égypte au IIIe siècle. Fille d’un magistrat païen, elle fut martyrisée en l’an 249 parmi d’autres chrétiens pour renier sa foi. Les mœurs de l’époque ayant un certain mauvais gout pour les mises en scène macabres, on lui brisa la mâchoire à coup de pierres, on lui arracha les dents et on la brula vivante. Elle en est devenue la sainte patronne des chirurgiens-dentistes, et est invoquée pour alléger les souffrances, lors des poussées dentaires.
Une relique de la sainte (un étui qui contient une dent et un fragment osseux de mâchoire), probablement ramenée d’Alexandrie par un religieux et préservée dans l’église Notre-Dame de l’Assomption, est à l’origine de la tradition de Bernac : on amène les bébés, aux joues rougies par l’inflammation des premières dents, les premiers dimanches du mois, recevoir la bénédiction de la sainte pour soulager leurs douleurs.

C’est entre 35 et 60 bébés venus de toute la région (de la Haute-Garonne, du Gers, des Pyrénées-Atlantiques et même de Bordeaux), qui sont amenés à Bernac chaque mois, comme l’atteste un registre, pour participer à cette vénération.

 

La grange cistercienne

Entièrement rénovée la grange cistercienne est un magnifique témoignage de l’implication des moines dans le développement et le travail viticole. Dépendance de l’Abbaye de Bonnecombe (entre Rodez et Réquista), la grange de Bernac étendra au moyen-âge son domaine bien au-delà de la commune, vers Castelnau, Labastide ou Cestayrols.

L’organisation des granges étaient très strictes : 8 heures de travail, 8 heures de prière et 8 heures de sommeil (règle de Saint-Benoit). La grange était gérée par un frère grangier et les moines tournaient régulièrement entre les différentes granges et l’Abbaye de Bonnecombe.

Eglise Notre Dame de L’Assomption (H3)

L’église Notre-Dame de Bernac date, pour sa partie la plus ancienne du XIIIe et XIVe siècles c’est-à-dire de l’époque primitive de la grange cistercienne. On peut y admirer une Annonciation du XVIIIe siècle.

 

A voir, à faire dans les environs

Chargement en cours
Tout l'agenda