Campagnac

D’après Robert Plageolles, l’un des plus illustres vignerons du pays de Gaillac, les paysages de vignes de Campagnac sont certainement parmi les plus beaux du territoire.

Campagnac

Campagnac, à la croisée des chemins

A côté de la forêt de Grésigne, aux portes des gorges de l’Aveyron, à deux pas de Cordes-sur-ciel,… Campagnac offre des paysages variés aux voyageurs et aux randonneurs.

Le village est typique du Gaillacois. Posté sur son coteau, il domine une vallée de belles vignes , tel un berger qui surveillerait son troupeau. Chaque soir, les maisons de pierres blanches s’illuminent au soleil couchant et renforcent cette sensation irréelle d’un village flottant au-dessus du vignoble.

 

campagnac

C’est un point de départ idéal pour de nombreuses randonnées, à pied, en vélo ou à cheval. Les vallons qui s’enchainent dans un paysage aux couleurs d’ocre et de verts seront le cadre idéal de vos balades nonchalantes ou de vos randonnées sportives. La forêt de Grésigne à proximité vous offre le décor plus sauvage d’une nature intacte, tout aussi propice à l’évasion. Avec un peu de chance, vous y ferez de merveilleuses découvertes comme une poêlée de cèpes ou de giroles. Et si vous tendez l’oreille entre septembre et octobre, vous entendrez peut-être le brame du cerf, ce cri rauque qui ponctue la saison des amours des cervidés.

Mais ne pas confondre… Campagnac est un nom très courtisé dans le Sud-ouest ! L’Aveyron et la Dordogne ont leur propre Campagnac ; mais comme personne n’est rancunier dans cette région, les 3 villages sont jumelés !

Sans surprises, l’activité viticole est importante à Campagnac et plusieurs vignerons sont à découvrir. Témoin d’une culture vigneronne ancestrale, un magnifique pigeonnier trône à l’entrée du village. A ce propos, savez-vous pourquoi les pigeonniers sont  si nombreux et emblématiques du  pays gaillacois ? N’y voyez aucune passion compulsive ornithologique ! Mais l’élevage des pigeons a fait partie, dans un moyen-âge très strict, de l’organisation des castes sociales, des libertés accordées par les comtes et seigneurs, à tout un chacun. L’élevage des pigeons s’est ainsi développé, à la fois pour l’apport financier lié à la vente de la viande de pigeon, mais aussi pour l’usage de la colombine (fiente) à l’époque un excellent engrais pour la vigne.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI

A voir, à faire dans les environs

Chargement en cours
Tout l'agenda