Giroussens

Ancienne bastide fondée à la fin du XIIIème siècle, Giroussens surplombe la vallée de l’Agoût. Terre de potiers elle accueille le centre de la céramique qui, s’appuyant sur une tradition séculaire, ouvre désormais de nouveaux champs d’expression pour l’art de la céramique contemporaine.

Giroussens

Giroussens, de briques et d’ocre

Giroussens propose une magnifique vue sur l’Agoût et sa vallée. Le travail de l’argile et de la terre fait intégralement partie de son histoire et s’écrit au fil de ses façades de briques rose et ocre.

Au détour de ses ruelles vous ne manquerez pas d’être charmé par ces bâtisses de briques. Prolongez la promenade jusqu’au point de vue, qui embrasse toute la vallée.

giroussens

L’église Saint-Salvi

Bâtie à la fin du XIIIème siècle, puis incendiée au XVIème par les protestants de Lavaur, elle voit de nouveau le jour à la fin du XVème siècle. Les murs principaux restent d’origine mais les voûtes ont été rebâties et rehaussées. La vue extérieure de la bâtisse faite de briques rouges, ne laisse guère présager de la richesse de sa décoration intérieure, où se marient dorures, teintures de bleu, de rouge, sculptures sur bois et tableaux, ainsi que des retables, dont l’un aux fines ornementations de pampre est classé aux monuments historiques. L’église dispose également d’une très belle acoustique.

Le château de Belbèze

Ou encore appelé le château de Lucie Bouniol du nom de sa propriétaire, célèbre sculptrice du début du siècle, contemporaine et confidente de Colette qu’elle rencontra au Palais Royal à Paris. Le centre de la céramique occupe une ancienne dépendance du château, cédée à la commune sous réserve d’y conserver un espace dédié à la mémoire de l’artiste.

 

Une histoire de potiers

Au XIème siècle, Giroussens est une petite ville forte fondée par les Vicomtes d’Albi pour défendre l’accès à leur château de Pech Mascou, aujourd’hui détruit.

Au XIIIème siècle, Amalric de Lautrec octroie aux habitants de la bastide certains privilèges. Les habitants de Giroussens avaient en particulier les droits d’élire leurs consuls, de pêcher dans les rivières, de chasser dans la forêt, mais aussi et surtout de prendre dans celle-ci tout le bois nécessaire à leur chauffage, à la construction de leur maison, ou pour leur travail.
C’est ce qui leur permettra d’alimenter les fours, et ainsi de développer la poterie qui fera la renommée du village pour sa production de terres cuites peintes au XVIème siècle, rappelant les céramiques italiennes vernissées au plomb.

A partir du XVIIème la poterie n’est plus au goût du jour et sera remplacée par la faïence et la porcelaine. A la révolution, les potiers perdent leurs privilèges. Les fours sont progressivement détruits et la production cesse au XIXème siècle.

Le centre de la céramique de Giroussens

Le centre de la céramique fait revivre un ancrage historique qui a fait les splendeurs de Giroussens. Il accueille des expositions de renommées nationales et internationales. A ne pas manquer d’octobre 2017 à janvier 2018 l’exposition «la sculpture céramique expression contemporaine» qui accueillera les plus grands artistes mondiaux.

Début juin, le marché de la céramique contemporaine accueille des professionnels sélectionnés sur invitation. L’événement s’approprie le village tout entier pour offrir une déambulation unique au travers des rues et ruelles, ressuscitant le temps de l’exposition, l’esprit de la confrérie de Sainte-Ruffine, qui au XVIIème siècle apportait assistance spirituelle et matérielle à toute une profession.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI

A voir, à faire dans les environs

Chargement en cours
Tout l'agenda