Montgaillard

Aux limites du département du Tarn, Montgaillard semble souhaiter bonne route aux voyageurs, en déroulant un tapis de paysages, un patchwork de prairies, de vallons et de cultures.

Montgaillard

Montgaillard, mosaïque de couleurs et de paysages

La commune bénéficie d’un terroir fertile, propice à de nombreuses cultures. Dans la bas du village, le ruisseau du Tescou coule paisiblement, apporte la fraicheur et irrigue la plaine.

Montgaillard, c’est une succession de tableaux, un enchainement de paysages multiples tous plus colorés les uns que les autres. Les collines s’enchainent à perte de vue, et s’illuminent au moindre rayon de soleil. Au printemps, ce sont les jachères qui offrent un parterre de fleurs colorées. L’été, le blond des blés s’empare de la palette de couleur et structure le paysage au gré des moissons et des bottes de paille, suivi de près par les champs de tournesols qui apportent cette touche d’un jaune si particulier. En automne, ce sont les teintes d’ocre qui sont à la fête, embrasant le paysage de notes dorées et rougeoyantes. Enfin l’hiver la brume remplit de mystère les vallées et les plaines. Au cours de vos randonnées, vous apercevrez probablement les biches gambader en début et fin de journée. Tout est beau et paisible, c’est la nature sans artifice, un certain sens du vrai, une beauté authentique et apaisante.

La chapelle Saint-Pierre, l’église Saint-Loup

La commune vient du regroupement des communes de La Villette, La Rouquette et Montgaillard. La chapelle Saint-Pierre à la Rouquette et l’église Saint-Loup à la Villette, témoignent de ces temps anciens au cours desquels l’église disposait d’un lieu de culte dans chaque village.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI